Fabassol 480 - Fiche Technique

FT fabassol

PRÉSENTATION ET MODE D’ACTION

FARO 480® est un herbicide de post-levée contenant de la bentazone. Cette molécule est un herbicide de contact sélectif de la famille chimique des thiadiazinones. Elle est essentiellement absorbée par la cuticule et les stomates des jeunes feuilles, puis circule ensuite dans toute la plante. La bentazone agit contre la plupart des adventices dicotylédones en inhibant la photosynthèse et en perturbant le phénomène de respiration. Elle est ainsi à l’origine d’un épuisement des réserves en glucides des cellules végétales entrainant une nécrose complète de la plante. Son efficacité reconnue contre le géranium, l’érodium, la matricaire, ou l’ambroisie à feuille d’armoise constitue son principal atout.

La bentazone assure :

  • une grande rapidité d’action avec une efficacité définitive atteinte dans les 8 jours post traitement,
  • une action très sélective permettant un désherbage d’implantation sur les jeunes prairies en respectant les graminées fourragères (dactyle, fétuque et ray-grass) et le trèfle blanc.

FARO 480® (480 g/l de bentazone) agit par contact après pénétration plus ou moins profonde dans les tissus de la plante et parties vertes. Il permet de lutter contre de nombreuses adventices dicotylédones des maïs (grain et fourrage), maïs doux, millet, miscanthus, moha et sorgho. Il a notamment une action efficace sur les adventices dicotylédones au stade plantule (4 à 6 feuilles). 

FARO 480® freine aussi le développement des liserons des haies et détruit les adventices particulièrement gênantes pour l’implantation des prairies, notamment les stellaires, et limite les renoncules au stade jeune (2-3 feuilles).

RECOMMANDATIONS D’EMPLOI

Maïs (fourrage et grain), millet, moha, miscanthus, maïs doux et sorgho

Il est préconisé de traiter sur une végétation sèche quel que soit le stade de la culture par temps poussant, (15-25 °C) hors de période de froid (< 8°C). Traiter après 10 jours sans gelées.

Il est préférable d’intervenir sur une culture en bon état végétatif, de préférence entre 3 et 8 feuilles pour éviter l’effet parapluie. Ne pas traiter sur un maïs mal implanté, en mauvais état sanitaire, endommagé par des parasites ou par le froid, le sec ou encore des excès d’eau.

La lutte sera généralement curative dès l’apparition des premières dicotylédones annuelles ; l’efficacité optimale sera obtenue sur des adventices en végétation active. Dans le cas de maïs pour la production de semences, s’assurer de la tolérance de la lignée auprès de votre sélectionneur en vérifiant le seuil maximal de résidus.

Le nombre de traitement avec FARO® 480 doit être limité à 1 par saison, pour le maïs (fourrage et grain), maïs doux et sorgho, en incluant tous les herbicides assimilés et en respectant les conditions suivantes :

  • Respecter un délai de 28 jours avant récolte pour le maïs fourrage,
  • Respecter un délai de 90 jours avant récolte pour le maïs grain, pour le maïs grain et le sorgho, de 28 jours pour le maïs doux,
  • Respecter le stade d’application pour le maïs grain : BBCH35 maximum,
  • Possibilité de traiter à 2 l/ha pour les jeunes adventices (2-3 feuilles),
  • Ne pas associer avec une huile minérale,
  • Une absence de pluie ou d’irrigation dans les 6 heures suivant la pulvérisation est recommandée.

Le volume de bouillie préconisé est de 150 à 300 l/ha. S’assurer d’un volume d’eau/ha suffisant, assurant ainsi une couverture optimale du feuillage des adventices et ce d’autant plus que les adventices sont développées ou lorsque la pression parasitaire est élevée.

En cas de fortes infestions, il est possible de traiter plus précocement, avant le stade 4 feuilles pour une meilleure efficacité. FARO® 480 étant actif par contact, il est indispensable de soigner la pulvérisation par une application homogène et en évitant tout ruissellement. En l’absence de vent, privilégier l’emploi de buse à fente classique.

Sur maïs, FARO® 480 peut s’utiliser seul, mais il peut aussi s’utiliser en association avec des produits à base de tricétones comme le DECANO® 1 ou à base de sulfonylurées étoffant ainsi le spectre d’action dicotylédones de ces derniers.

Graminées et légumineuses fourragères

Ne pas appliquer FARO® 480 sur lotier et vesce commune.

Il est conseillé de traiter sur des cultures sèches et en absence de rosée.
FARO® 480 s’utilise sur des cultures en bon état végétatif et avec des conditions météorologiques adéquates :

  • Températures inférieures à 25°C,
  • Un vent faible,
  • Une absence de gelée dans les dix jours,
  • Une absence de pluie dans les 6 heures suivant la pulvérisation.

Le traitement FARO® 480 doit s’appliquer selon les conditions suivantes :

  • Au printemps (à partir du 15 mars), à raison de 2,5 L/Ha au stade BBCH 10-19 (pour les graminées entre une feuille et tallage) et pour le trèfle blanc (entre 1 et 9 feuilles),
  • Utilisation sur des prairies jeunes seulement jusqu’au 25 septembre et au maximum à 2,1 L/Ha (avant tallage et avant 9 feuilles pour le trèfle blanc),
  • Ne pas dépasser 2,1 L/Ha sur des prairies développées jusqu’au 15 octobre (à partir du tallage et à partir du développement des pousses secondaires pour le trèfle blanc),
  • Du 15 octobre jusqu’au printemps, il ne faut pas utiliser FARO® 480 sur des cultures développées (à partir du tallage et des pousses secondaires pour le trèfle blanc).

FARO® 480 étant actif par contact, il est indispensable de soigner la pulvérisation par une application homogène. En l’absence de vent, privilégier l’emploi de buse à fente classique. D’une manière générale, pour déclencher tout traitement, il est conseillé de consulter son technicien habituel, de se conformer aux avis issus des organismes de prescription officiels et de baser sa décision sur les observations de la pression parasitaire réalisées au niveau de la parcelle.

PRÉPARATION DE LA BOUILLIE

Remplir la cuve au 3/4 du volume d’eau nécessaire. Mettre l’agitation en marche et bien agiter le bidon de FARO® 480 avant de verser progressivement la quantité nécessaire, puis compléter avec de l’eau jusqu’au volume final.

Dans le cadre des bonnes pratiques agricoles, rincer trois fois les emballages à l’eau claire et verser l’eau de rinçage dans la cuve du pulvérisateur. Laisser l’agitateur en fonctionnement pendant le trajet et jusqu’à la fin de la pulvérisation.

LES MÉLANGES RECOMMANDÉS

Les mélanges doivent être mis en œuvre conformément à la législation en vigueur et aux recommandations des guides de bonnes pratiques des officiels. Consulter le site : https://ephy.anses.fr/

PROTECTION DE L’UTILISATEUR

PENDANT LE MÉLANGE/CHARGEMENT

  • Gants en nitrile certifiés EN 374-3,
  • Combinaison de travail cotte en polyester 65 %/coton 35 % avec un grammage d’au moins 230 g/m² avec traitement déperlant,
  • EPI partiel (blouse ou tablier à manches longues) de catégorie III et de type PB (3) à porter par-dessus la combinaison précitée,
  • Bottes de protection conformes à la réglementation et selon la norme EN 13832-3,
  • Lunettes de protection en résine polymérisée ou en acétate, traitée anti-buée (AB) sigle 3 et 4.

PENDANT L’APPLICATION 

  • Combinaison de travail cotte en polyester 65 %/coton 35 % avec un grammage d’au moins 230 g/m² avec traitement déperlant,
  • Bottes de protection conformes à la réglementation et selon la norme EN 13832-3.

Application avec tracteur sans cabine :

  • Gants en nitrile certifiés EN 3374-2 à usage unique dans le cas d’une intervention sur le matériel pendant la phase de pulvérisation,
  • Lunettes de protection en résine polymérisée ou en acétate, traitée anti-buée (AB) sigle 3 et 4.

Application avec tracteur avec cabine :

  • Gants en nitrile certifiés EN 374-2 à usage unique n’est nécessaire que lors d’interventions sur le matériel de pulvérisation et les gants doivent être stockés à l’extérieur de la cabine.
  • Lunettes de protection en résine polymérisée ou en acétate, traitée anti-buée (AB) sigle 3 et 4.

PENDANT LE NETTOYAGE DU MATÉRIEL DE PULVÉRISATION

  • Gants en nitrile certifiés EN 374-3,
  • Combinaison de travail cotte en polyester 65 %/coton 35 % avec un grammage d’au moins 230 g/m² avec traitement déperlant,
  • EPI partiel (blouse ou tablier à manches longues) de catégorie III et de type PB (3) à porter par-dessus la combinaison précitée,
  • Bottes de protection conformes à la réglementation et selon la norme EN 13832-3,
  • Lunettes de protection en résine polymérisée ou en acétate, traitée anti-buée (AB) sigle 3 et 4.

Pour le travailleur :

  • Combinaison de travail cotte en polyester 65 %/coton 35 % avec un grammage d’au moins 230 g/m² avec traitement déperlant.

Le port d’une combinaison de travail dédiée ou d’EPI doit être associé à des réflexes d’hygiène (ex : lavage des mains, douche en fin de traitement) et à un comportement rigoureux (ex : procédure d’habillage/déshabillage). Les modalités de nettoyages et de stockage des combinaisons de travail et des EPI réutilisables doivent être conformes à leur notice d’utilisation.

PRÉCAUTIONS D’EMPLOI

LE STOCKAGE

Conserver le produit sous clé, dans son emballage d’origine dans un endroit frais, à l’abri de l’humidité et à l’écart des aliments et boissons, y compris ceux des animaux. Vérifier sur l’emballage les températures de stockage adaptées au produit.

Éliminer les emballages vides via une collecte organisée par un service de collecte spécifique (ADIVALOR). Pour l’élimination des produits non utilisables, contacter votre fournisseur de produits phytopharmaceutiques ou faire appel à une entreprise habilitée pour la collecte et l’élimination des produits dangereux.

EMBALLAGE

Réemploi de l’emballage interdit ; rincer soigneusement trois fois le bidon en veillant à verser l’eau de rinçage dans la cuve du pulvérisateur, ou dans la cuve de rinçage pour l’injection directe.

APPLICATION

Afin de protéger les ressources en eau :

  1. Pour tous les usages : ne pas dépasser 1500 g m.a./ha/an de bentazone.
  2. En cultures de prairies : respecter les préconisations d’emploi.
  3. Sur les zones de captage (pour toutes les cultures sur lesquelles le produit est autorisé) :
    • Interdiction sur les sols dont le taux de matière active est inférieur à 1,7%.
    • Interdiction sur les sols sensibles aux transferts (sols superficiels ou sols avec nappes peu profondes).
  • Ne pas traiter les cours d’eau et fossés en eau. Appliquer la bouillie dans les cultures par temps calme, sans vent fort, pour éviter toute dérive de pulvérisation vers les fossés, cours d’eau, chemins, abords de ferme ou bâtiments.
  • Nettoyer très soigneusement et rincer les pulvérisateurs aussitôt après le traitement.
  • Changer de vêtements et se rincer les mains et le visage à l’eau savonneuse immédiatement après l’utilisation

Numéro d'homologation : 2150023

Culture : Graminées fourragères, Légumineuses fourragères, Maïs, Maïs doux, Millet, Miscanthus, Moha, Sorgho, Vesce pourpre, Vesce velue

Traitement : Herbicide

Matière active : Bentazone (480 g/L)

Revenir