Diamectine - Fiche Technique

FT diamectine

RECOMMANDATIONS D’UTILISATION

DIAMECTINE® est un insecticide et acaricide efficace sur arbres fruitiers, cultures légumières et cultures ornementales. Pour une efficacité optimale, il est recommandé d’intervenir précocement dès que les premiers ravageurs ou les premiers symptômes sont observés. En cas de renouvellement de l’application, respecter un intervalle de 7 jours minimum.

LAITUE – CHICORÉE – MÂCHE – ROQUETTE – CRESSON

L’utilisation de DIAMECTINE est autorisée en plein champ uniquement sur ces cultures. Volume de bouillie conseillé : minimum 400 litres d’eau par hectare

MELON – PASTEQUE – POTIRON – POTIMARRON

• Acariens
Appliquer DIAMECTINE® dès les premières infestations (suivre les Bulletins de Santé du Végétal), ou dès que le seuil de 3 à 5 formes mobiles par feuille est atteint. Surveiller la culture et renouveler la protection si le seuil est de nouveau atteint.
• Mineuses
Traiter selon les Bulletins de Santé du Végétal ou dès les premières piqûres de nutrition ou pontes visibles. En cas de forte infestation, renouveler le traitement 7 jours plus tard.

POIREAU – OIGNON DE PRINTEMPS – CIBOULE

• Thrips
Choisir des plants indemnes de thrips. Intervenir dès le début des vols. DIAMECTINE® sera bien valorisé en période de pic de vol, en alternant les modes d’action des insecticides.

TOMATE – AUBERGINE

L’utilisation de DIAMECTINE® est autorisée en plein champ uniquement.
• Acariens
Traiter avec DIAMECTINE® dès les premières infestations (suivre les Bulletins de Santé du Végétal), ou dès que le seuil de 3 à 5 formes mobiles par feuille est atteint. Surveiller la culture et renouveler l’application si le seuil est de nouveau atteint.
• Mineuses
Traiter selon les Bulletins de Santé du Végétal ou dès les premières piqûres de nutrition ou pontes visibles. En cas de forte infestation, renouveler le traitement 7 jours plus tard.

Traiter dès observation des premières larves. Renouveler la protection si nécessaire en respectant un intervalle de 7 jours.

FRAISIER

L’utilisation de DIAMECTINE® est autorisée uniquement sous abri sauf en période hivernale (de novembre à février).
Contre les acariens, traiter avec DIAMECTINE® dès que le seuil d’intervention est atteint (se référer aux Bulletins de Santé du Végétal), en réalisant 1 application à la dose de 1,2 l/ha ou 2 applications à 0,5 l/ha espacées de 7 jours.
PPAMC – Fines herbes et PPAMC non alimentaires
Se référer au tableau des usages pour connaître les restrictions d’emploi sur PPAMC.
Il est impératif de contacter l’Institut Technique Interprofessionnel des Plantes à Parfum, Médicinales et Aromatiques (ITEIPMAI, tél: 02.41.30.30.79) pour préciser les conditions d’utilisation de DIAMECTINE®.

POMMIER, POIRIER – COGNASSIER - NASHI

Contre les psylles, intervenir au début des éclosions de la deuxième et de la troisième génération.
Contre les acariens, positionner DIAMECTINE° dès la chute des pétales et au plus tard 15 jours après.
Les doses correspondent à un volume de bouillie inférieure ou égale à 1000 l/ha. Au-delà, adapter la dose de façon à conserver la concentration initiale.

ROSIER – CULTURES FLORALES ET PLANTES VERTES

Contre les acariens, traiter dès l’observation des premiers foyers.
Contre les thrips, il est important de traiter précocement dès l’apparition des premières nymphes ou des premiers adultes.
Volume de bouillie conseillé :
• en pépinières : 4 à 10 litres d’eau pour 100 m²
• Sur rosiers : minimum 500 litres d’eau par hectare
D’une manière générale, pour déclencher tout traitement, il est conseillé de consulter son technicien habituel, de se conformer aux avis issus des organismes de prescription officiels et de baser sa décision sur les observations localisées de la pression parasitaire sur les cultures.

SÉLECTIVITÉ

Compte-tenu de la grande diversité des genres, espèces et variétés en cultures ornementales et légumières, de la diversité des modes de production et des stades de culture, il est recommandé de faire un test de sélectivité préalable sur quelques sujets avant de le généraliser sur l’ensemble de la culture.

CONDITIONS D’EMPLOI

Remplir la cuve à 1/2 du volume d’eau nécessaire. Mettre l’agitation en marche et bien agiter le bidon de DIAMECTINE® avant de verser progressivement la quantité nécessaire, puis compléter avec de l’eau jusqu’au volume final.

Dans le cadre des bonnes pratiques agricoles, rincer trois fois les emballages à l’eau claire et verser l’eau de rinçage dans la cuve du pulvérisateur.
Laisser l’agitateur en fonctionnement pendant le trajet et jusqu’à la fin de la pulvérisation.
Il est indispensable de soigner la pulvérisation par une application homogène et d’assurer une bonne couverture de la végétation. Adapter le volume de bouillie en fonction du stade de développement du végétal et du matériel de pulvérisation utilisé.


MÉLANGES

Les mélanges doivent être mis en oeuvre conformément à la législation en vigueur et aux recommandations des guides de bonnes pratiques des officiels.
Consulter le site : https://ephy.anses.fr/
Il est fortement recommandé d’appliquer les fongicides contre la tavelure contenant du soufre, du folpel, du captane, du dithianon (seuls ou en associations) dans un délai minimum de 10 jours avant ou après l’application du mélange DIAMECTINE® + huile minérale, notamment sur variétés rouges américaines ou bicolores.

GESTION DES RÉSISTANCES

L’utilisation répétée sur une même parcelle de préparations à base de substances actives d’une même famille chimique ou ayant le même mode d’action peut conduire à l’apparition d’organismes résistants. Pour réduire ce risque, il est recommandé d’alterner des préparations à base de substances appartenant à des familles chimiques ayant des modes d’action différents.


PROTECTION DE L’UTILISATEUR

Il convient de rappeler que l’utilisation d’un matériel adapté et entretenu et la mise en oeuvre de protections collectives constituent la première mesure de prévention contre les risques professionnels, avant la mise en place de protections complémentaires comme les protections individuelles.
En tout état de cause, le port de combinaison de travail dédiée ou d’EPI doit être associé à des réflexes d’hygiène (ex : lavage des mains, douche en fin de traitement) et à un comportement rigoureux (ex : procédure d’habillage/déshabillage). Les modalités de nettoyage et de stockage des combinaisons de travail et des EPI réutilisables doivent être conformes à leur notice d’utilisation.


Dans le cadre d’une application effectuée à l’aide d’un pulvérisateur à dos (en plein champ) :

- Pendant le mélange/chargement :
• Gants en nitrile certifiés EN 374-3.
• Combinaison de protection de catégorie III type 4
- Pendant l’application :
• Combinaison de protection de catégorie III type 4 avec capuche
• Bottes de protection certifiées EN 13 832-3
• Gants en nitrile certifiés EN 374-3


- Pendant le nettoyage du matériel de pulvérisation
• Gants en nitrile certifiés EN 374-3.
• Combinaison de protection non tissée de catégorie III type 4
Dans le cadre d’une application effectuée à l’aide d’un pulvérisateur à rampe :


- Pendant le mélange/chargement :
• Gants en nitrile certifiés EN 374-3.
•Combinaison de travail en polyester 65 %/coton 35 % avec un grammage de 230 g/m² ou plus avec traitement déperlant.
•EPI partiel (blouse ou tablier à manches longues) de catégorie III et de type PB (3) à porter par-dessus la combinaison précitée.


- Pendant l’application – Pulvérisation vers le bas :
> Si application avec tracteur avec cabine :
•Combinaison de travail en polyester 65 %/coton 35 % avec un grammage de 230 g/m² ou plus avec traitement déperlant.
•Gants en nitrile certifiés EN 374-2 à usage unique, dans le cas d’une intervention sur le matériel pendant la phase de pulvérisation. Dans ce cas, les gants ne doivent être portés qu’à l’extérieur de la cabine et doivent être stockés après utilisation à l’extérieur de la cabine.
> Si application avec tracteur sans cabine :
•Combinaison de travail en polyester 65 %/coton 35 % avec un grammage de 230 g/m² ou plus avec traitement déperlant.
•Gants en nitrile certifiés EN 374-2 à usage unique, dans le cas d’une intervention sur le matériel pendant la phase de pulvérisation.


- Pendant l’application – Pulvérisation vers le haut :
> Si application avec tracteur avec cabine :
•Combinaison de travail en polyester 65 %/coton 35 % avec un grammage de 230 g/m² ou plus avec traitement déperlant.
•Gants en nitrile certifiés EN 374-2 à usage unique, dans le cas d’une intervention sur le matériel pendant la phase de pulvérisation. Dans ce cas, les gants ne doivent être portés qu’à l’extérieur de la cabine et doivent être stockés après utilisation à l’extérieur de la cabine.
> Si application avec tracteur sans cabine :

•Combinaison de protection de catégorie III type 4 avec capuche,
•Gants en nitrile certifiés EN 374-2 à usage unique, dans le cas d’une intervention sur le matériel pendant la phase de pulvérisation.


- Pendant le nettoyage du matériel de pulvérisation :
• Gants en nitrile certifiés EN 374-3.
•Combinaison de travail en polyester 65 %/coton 35 % avec un grammage de 230 g/m² ou plus avec traitement déperlant.
•EPI partiel (blouse ou tablier à manches longues) de catégorie III et de type PB (3) à porter par-dessus la combinaison précitée.

Dans le cadre d’une application effectuée à l’aide d’une lance (sous abris) :
- Pendant le mélange/chargement :
•Gants en nitrile certifiés EN 374-3
•Combinaison de protection de catégorie III type 4 ou 3 (selon le niveau de protection recommandé pendant la phase d’application).
OU
•Gants en nitrile certifiés EN 374-3.
•Combinaison de travail en polyester 65 %/coton 35 % avec un grammage de 230 g/m² ou plus avec traitement déperlant.
•EPI partiel (blouse ou tablier à manches longues) de catégorie III et de type PB (3) à porter par-dessus la combinaison précitée.


- Pendant l’application – Sans contact intense avec la végétation :
Culture basse (< 50 cm)
•Combinaison de travail en polyester 65 %/coton 35 % avec un grammage de 230 g/m² ou plus avec traitement déperlant.
•Bottes de protection certifiées EN 13 832-3 ;
•Gants en nitrile certifiés EN 374-3
Culture haute (> 50 cm)
•Combinaison de protection de catégorie III type 4 avec capuche ;
•Bottes de protection certifiées EN 13 832-3 ;
•Gants en nitrile certifiés EN 374-3


- Pendant l’application – Contact intense avec la végétation, cultures hautes et basses :
•Combinaison de protection de catégorie III type 3 avec capuche ;
•Bottes de protection certifiées EN 13 832-3 ;
•Gants en nitrile certifiés EN 374-3


- Pendant le nettoyage du matériel de pulvérisation :
•Gants en nitrile certifiés EN 374-3
•Combinaison de protection de catégorie III type 4 ou 3 (selon le niveau de protection recommandé pendant la phase d’application).
OU
•Gants en nitrile certifiés EN 374-3.
•Combinaison de travail en polyester 65 %/coton 35 % avec un grammage de 230 g/m² ou plus avec traitement déperlant.
•EPI partiel (blouse) de catégorie III et de type PB (3) à porter par-dessus la combinaison précitée.
Pour le travailleur porter :
•Combinaison de travail cotte en polyester 65 %/coton 35 % avec un grammage d’au moins 230 g/m² avec traitement déperlant, et en cas de contact avec la culture traitée, des gants en nitrile certifiés EN 374-3.


PRÉCAUTIONS D’EMPLOI

- Stockage :
•Conserver le produit sous clé, dans son emballage d’origine dans un endroit frais, à l’abri de l’humidité et à l’écart des aliments et boissons, y compris ceux des animaux.
• Conserver hors de la portée des enfants.
- Emballage :
•Réemploi de l’emballage interdit ; rincer soigneusement trois fois le bidon en veillant à verser l’eau de rinçage dans la cuve du pulvérisateur, ou dans la cuve de rinçage pour l’injection directe.
•Éliminer les emballages vides via une collecte organisée par un service de collecte spécifique (ADIVALOR).
•Pour l’élimination des produits non utilisables, contacter votre fournisseur de produits phytopharmaceutiques habituel ou faire appel à une entreprise habilitée pour la collecte et l’élimination des produits dangereux.
- Application :
•Ne pas traiter les cours d’eau et fossés en eau. Appliquer la bouillie dans les cultures par temps calme, sans vent fort, pour éviter toute dérive de pulvérisation vers les fossés, cours d’eau, chemins, abords de ferme ou bâtiments.
•Nettoyer très soigneusement et rincer les pulvérisateurs aussitôt après le traitement.
•Appliquer, après dilution, les fonds de cuve conformément à la législation en vigueur.
•Changer de vêtements et se rincer les mains et le visage à l’eau savonneuse immédiatement après l’utilisation.
Important

Numéro d'homologation : 2160783

Culture :

Traitement : Insecticide

Matière active : Abamectine (18 g/l)

Revenir