Amulette - Fiche Technique

FT amulette

DESCRIPTIF ET MODE D’ACTION

AMULETTE® est un fongicide contre la tavelure des fruits à pépins à base de cyprodinil.
Le cyprodinil est un fongicide appartenant à la famille chimique des anilino-pyrimidines. Il agit en inhibant la biosynthèse de la méthionine, acide aminé indispensable à la survie du champignon, et bloque ainsi l’élongation des tubes germinatifs et des hyphes mycéliens. Ce fongicide est doté de propriétés préventives et curatives.
Le cyprodinil est absorbé par la cuticule et les cires des feuilles et des fruits, puis redistribué vers les autres organes de la plante.
AMULETTE® est un fongicide pénétrant qui, par systémie, permet d’assurer la protection des feuilles et des fruits ainsi que des nouvelles pousses. AMULETTE® est rapidement mis à l’abri du lessivage 2 heures après application et assure une protection contre la tavelure dès 5°C. Il est sélectif de la faune auxiliaire et s’intègre parfaitement dans les programmes de lutte raisonnée.

AMULETTE® apporte ainsi :
- un blocage rapide et précoce des infections,
- une grande efficacité d’action,
- un traitement en préventif empêchant la pénétration de l’infection,
- un traitement en curatif bloquant le développement du champignon.


RECOMMANDATIONS D’EMPLOI


• Conditions d’application

POMMIER, POIRIER, COGNASSIER, NASHI, NEFLIER, POMMETTE

AMULETTE® s’utilise contre la tavelure du pommier et du poirier du stade « oreille
de souris » (stade C3) jusqu’au stade « ballonnets » (stade E2), en stratégie préventive (5 jours) ou curative (2 jours). AMULETTE® s’emploie dans la limite de 2 applications par an. AMULETTE® a une persistance d’action de 7 à 10 jours, en fonction de la vitesse de la pousse et des périodes de contamination.

Il est recommandé de suivre les Bulletins de Santé du Végétal. En cas de fort risque (inoculum important) avec une pousse active et/ou la présence de jeunes fruits, il est recommandé d’associer AMULETTE® à un produit de contact à pleine dose.

 

Eviter tout ruissellement ; il est indispensable de soigner la pulvérisation par une application homogène.


• Préparation de la bouillie

Volume de bouillie préconisé : entre 1000 l/ha et 1500 l/ha. Remplir la cuve au 3/4 du volume d’eau nécessaire.
Mettre l’agitation en marche avant de verser progressivement la quantité nécessaire d’AMULETTE®, puis compléter avec de l’eau jusqu’au volume final. Laisser l’agitateur en fonctionnement pendant le trajet et jusqu’à la fin de la pulvérisation.


Mélanges extemporanés
Les mélanges doivent être mis en oeuvre conformément à la législation en vigueur et aux recommandations des guides de bonnes pratiques des officiels. Consulter le site : https://ephy.anses.fr/


• Protection intégrée
Respectueux des abeilles et des auxiliaires, AMULETTE® peut s’utiliser en période de floraison et s’intègre parfaitement dans les programmes de lutte raisonnée.


• Sélectivité
AMULETTE® est sélectif de l’ensemble des variétés de pommiers et de poiriers. En cas de doute, il est recommandé de réaliser un test de sélectivité sur quelques plants susceptibles de recevoir le traitement avant de le généraliser.
D’une manière générale, pour déclencher tout traitement, il est conseillé de consulter son technicien habituel, de se conformer aux avis issus des organismes de prescription officiels et de baser sa décision sur les observations localisées de la pression parasitaire sur les cultures.


PRÉVENTION ET GESTION DES RÉSISTANCES

Le cyprodinil appartient à la famille des Anilino-pyrimidines classées dans le groupe 9 de la classification du FRAC (Fungicide Resistance Action Committee).
Afin de limiter le développement de résistances des tavelures au cyprodinil, le nombre d’application de la préparation AMULETTE® est limité à 2 applications maximum par campagne. Afin de gérer au mieux les risques de résistances avec la préparation AMULETTE®, il est recommandé de suivre les limitations d’emploi par groupe chimique préconisées par la Note nationale tavelure du pommier.

L’utilisation répétée, sur une même parcelle, de préparations à base de substances actives de la même famille chimique ou ayant le même mode d’action, peut conduire à l’apparition d’organismes résistants. Pour réduire ce risque, l’utilisateur doit raisonner en premier lieu les pratiques agronomiques et respecter les conditions d’emploi du produit. Il est conseillé d’alterner ou d’associer, sur une même parcelle, des préparations à base de substances actives de familles chimiques différentes ou à modes d’action différents, tant au cours d’une saison culturale que dans la rotation. En dépit du respect de ces règles, on ne peut pas exclure une altération de l’efficacité de cette préparation liée à ces phénomènes de résistance. De ce fait, SAPEC AGRO décline toute responsabilité quant à d’éventuelles conséquences qui pourraient être dues à de telles résistances.


MISE EN OEUVRE ET BONNES PRATIQUES PROTECTION DE L’OPÉRATEUR ET DU TRAVAILLEUR

Dans le cadre des bonnes pratiques, il convient de privilégier les mesures de protection collective, mais aussi d’envisager l’adaptation du poste de travail. Par ailleurs, l’utilisation d’un matériel adapté et entretenu est cruciale, avant la mise en place de protections complémentaires comme les protections individuelles.
Le port de combinaison de travail dédiée ou d’EPI doit être associé à des réflexes d’hygiène, (comme par exemple se laver les mains après toute manipulation/utilisation/intervention dans une parcelle préalablement traitée, douche en fin de traitement) et à un comportement rigoureux (ex : procédure d’habillage/déshabillage). Les modalités de nettoyage et de stockage des combinaisons de travail et des EPI réutilisables doivent être conformes à leur notice d’utilisation.
Rapporter les équipements de protection individuelle (EPI) usagés dans un sac translucide, à votre distributeur partenaire ECO EPI ou faire appel à une entreprise habilitée pour la collecte et l’élimination des produits dangereux.
Ne pas manger, boire, téléphoner ou fumer lors de l’utilisation du produit.


Dans le cadre d’une application effectuée à l’aide d’un pulvérisateur pneumatique :
- Pendant le mélange/chargement :
• Gants en nitrile certifiés EN 374-3
• Combinaison de travail en polyester 65% / coton 35% avec un grammage de 230 g/m2 ou plus avec traitement déperlant
• EPI partiel (Blouse ou tablier à manches longues) de catégorie III et de type PB (3) à porter par-dessus la combinaison précitée
- Pendant l’application – Pulvérisation vers le haut
  Si application avec tracteur avec cabine :
• Combinaison de travail en polyester 65% / coton 35% avec un grammage de 230 g/m2 ou plus avec traitement déperlant
• Gants en nitrile certifiés EN 374-2 à usage unique, dans le cas d’une intervention sur le matériel pendant la phase de pulvérisation. Dans ce cas, les gants ne doivent être portés qu’à l’extérieur de la cabine et doivent être stockés après utilisation à l’extérieur de la cabine.
 Si application avec tracteur sans cabine :
• Combinaison de protection de catégorie III type 4 avec capuche
• Gants en nitrile certifiés EN 374-2 à usages uniques, dans le cas d’une intervention sur le matériel pendant la phase de pulvérisation


- Pendant le nettoyage du matériel de pulvérisation :
• Gants en nitrile certifiés en EN 374-3
• Combinaison de travail en polyester 65% / coton 35% avec un grammage de 230 g/m2 ou plus avec traitement déperlant
• EPI partiel (Blouse ou tablier à manches longues) de catégorie III et de type PB (3) à porter par-dessus la combinaison précitée.


Dans le cadre d’une application effectuée à l’aide d’un pulvérisateur à dos :

- Pendant le mélange/chargement :
• Gants en nitrile certifiés EN 374-3
• Combinaison de protection de catégorie III type 4
- Pendant l’application
• Combinaison de protection de catégorie III type 4 avec capuche
• Bottes de protection certifiées EN 13 832-3
• Gants en nitrile certifiés EN 374-3
- Pendant le nettoyage du matériel de pulvérisation :
• Gants en nitrile certifiés EN 374-3
•Combinaison de protection non tissée de catégorie III type 4


Pour le travailleur porter :

• Combinaison de travail (cotte en coton / polyester 35%/65% - grammage d’au moins
230 g/m2) avec traitement déperlant et, en cas de contact avec la culture traitée, des gants en nitrile certifiés EN 374-3.


- Stockage du produit :

• Conserver le produit uniquement dans son emballage d’origine, dans un local phytopharmaceutique conforme à la réglementation en vigueur, à l’écart des aliments et boissons, y compris ceux pour animaux. Conserver hors de la portée des enfants et des personnes non autorisées.
• Températures de stockage : Ne pas stocker dans un local où la température peut dépasser 40°C. Voir le pictogramme indiqué en première page du livret.


- Application, nettoyage du pulvérisateur et gestion des fonds de cuve :

• Ne pas traiter les cours d’eau et fossés en eau. Appliquer la bouillie dans les cultures par temps calme, sans vent fort, pour éviter toute dérive de pulvérisation vers les fossés, cours d’eau, chemins, abords de ferme ou bâtiments.
• A la fin de la période d’application du produit, l’intégralité de l’appareil (cuve, rampe, circuit, buses…) doit être rincée à l’eau claire. Le rinçage du pulvérisateur, l’épandage ou la vidange du fond de cuve et l’élimination des effluents doivent être réalisés conformément à la réglementation en vigueur. S’assurer d’un rinçage complet et soigné du pulvérisateur.
• Changer de vêtements et se rincer les mains et le visage à l’eau savonneuse immédiatement après l’utilisation.


- Elimination du produit, de l’emballage :

• Réemploi de l’emballage interdit.
• Lors de l’utilisation du produit, bien vider et rincer le bidon à l’eau claire (rinçage manuel à 3 reprises en agitant le bidon rempli au 1/3 ou rinçage mécanique d’une durée minimale de 30 secondes) en veillant à verser l’eau de rinçage dans la cuve du pulvérisateur. Apporter les emballages ouverts, rincés et égouttés à votre distributeur partenaire d’A.D.I.VALOR ou à un autre service de collecte spécifique.
• Pour l’élimination des produits non utilisables, conserver le produit dans son emballage d’origine. Interroger votre distributeur partenaire d’A.D.I.VALOR ou faites appel à une entreprise habilitée pour la collecte et l’élimination des déchets dangereux.


- En cas de déversement accidentel
• Se protéger (EPI) et sécuriser la zone.
• Prévenir les pompiers (18 ou 112) en cas de danger immédiat pour l’environnement que vous ne pouvez gérer avec vos propres moyens.
• Collecter tout ce qui a pu être en contact avec le produit, terre souillée incluse.
• Nettoyer le site et le matériel utilisé, en prenant soin de confiner les effluents générés

LES BONNES PRATIQUES

tl_files/contenu/images/Bonnes pratiques UIPP tableau.PNG

AVERTISSEMENT

Respecter les usages, doses, conditions et précautions d’emploi mentionnés sur l’emballage. Ils ont été déterminés en fonction des caractéristiques du produit et des applications pour lesquelles il est préconisé. Conduire sur ces bases, la culture et les traitements selon la bonne pratique agricole en tenant compte, sous la responsabilité de l’utilisateur, de tous facteurs particuliers concernant votre exploitation, tels que la nature du sol, les conditions météorologiques, les méthodes culturales, les variétés végétales, la résistance des espèces…
Le fabricant garantit la qualité du produit vendu dans son emballage d’origine et stocké selon les conditions préconisées, ainsi que sa conformité à l’Autorisation de Mise sur le Marché délivrée par l’Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail (ANSES). Pour les denrées issues de cultures protégées avec cette spécialité et destinées à l’exportation, il est de la responsabilité de l’exportateur de s’assurer de la conformité avec la réglementation en vigueur dans le pays importateur.



Numéro d'homologation : 2170498

Culture : Pommier, poirier, cognassier, nashi, néflier et pommette

Traitement : Fongicide

Matière active : Cyprodinil (500g/kg)

Revenir